Sexothérapie - troubles de l’érection et éjaculation rapide

 

Nous reconstituons toute l’histoire de la personne lorsqu’elle vient avec un trouble lié à sa sexualité. Les troubles de la sexualité chez l’homme sont nombreux, j’ai choisi pour cette article d’exposer le cas d’un homme souffrant de trouble de l’érection et de l’éjaculation rapide.

 

Cadre opérationnel

Il est important avant tout accompagnement que le cadre de confidentialité et de respect mutuel soit posé afin de permettre à la personne qui vient nous confier son « problème », de se sentir en sécurité, en confiance et libre.

Je propose toujours 3 séances afin de faire connaissance, de clarifier la « demande » de la personne, d’être claire sur le prix et de voir quelle stratégie d’accompagnement sera la plus adaptée. Au terme de ces 3 séances la personne m’informe de son désir ou non désir d’être accompagnée par moi, car comme je le précisais plus haut, la relation qui s’établira avec le patient ou le client est au cœur de l’accompagnement. Moi en tant que thérapeute, je ressens si mon désir d’accompagner la personne est présent. En s’engageant la personne accepte de respecter le cadre que je pose. Je m’engage aussi à respecter ce dernier. 

 

Avant de commencer mon accompagnement je veille à créer la confiance avec la personne, même si cette confiance se mettra en place au fur et à mesure de l’accompagnement car il faut du temps pour vraiment accorder sa confiance. 

Cette phase de création de la confiance va avec la phase où le lien se construit. 

Comme je le disais plus haut ma démarche d’accompagnement s’inscrit dans une lignée initiatique et spirituelle c’est à dire que j’invite les personnes que j’accompagne quelle que soit leur problématique à trouver du sens dans ce qui leur arrive afin d’en déterminer les enjeux. Et selon les croyances des personnes, nous laissons la place aussi dans l’accompagnement à plus grand que soi, cad l’Univers, le Tout, Dieu selon ses croyances…

 

Il n’y a pas de passage à l’acte sexuel dans mon accompagnement. Nous travaillons avec l’énergie sexuelle et tout aspect relié à la génialité est vécu dans l’intimité de la personne en dehors du cabinet. L’espace des fantasmes, de l’imaginaire et de tout ce qui se rapporte à sa sexualité est abordé en séance, mais jamais dans un passage à l’acte avec le thérapeute ou même seul en présence du thérapeute.

 

Exemple de cas: Mr Xavier

Lorsqu’un patient arrive avec son trouble ou son symptôme il est important de noter que ces derniers peuvent être dus à de nombreux facteurs. C’est la raison pour laquelle nous questionnons le patient pour trouver l’origine de son trouble afin de  déterminer un mode thérapeutique qui lui sera adapté.

Le questionnement porte sur:

  • son état de santé général
  • son antériorité médicale

  • les traitements médicaux, actuels et passés

  • au niveau corporel: interventions chirurgicales, traumatismes corporel de la région urogénitale et anale ou autre.

  • la vie professionnelle sociale, familiale

  • au niveau psychologique: parler des éléments importants de son histoire: naissance, deuil, mariage, divorce, séparation…

  • au niveau socio culturel: ces croyances en matière de relation, de couple, de sexualité, des hommes des femmes …de son estime de soi, de sa valeur de soi, de ses désirs, besoins, envies…

  • ses schémas répétitifs

 

 

Mr Xavier est venu me consulter il y a environ 5 ans pour trouble de l’érection et éjaculation rapide qu’il avait depuis qu’il a des relations sexuelles avec son épouse. Il est donc marié depuis 20 ans, avec 2 enfants. Une vie familiale épanouissante en dehors des frustrations qu’il ressent à ne pouvoir satisfaire son épouse, et par conséquent prendre du plaisir lui aussi.

Sa vie professionnelle marche bien. Il est cadre dans une grande entreprise et est heureux de se lever tous les matins pour aller travailler. Il fait du sport, course à pieds et de la natation. Son état de santé général est bon et n’a pas d’antécédents médicaux inquiétants. Il boit occasionnellement et ne fume pas. Tout à l’air de bien marcher pour lui dans sa vie en dehors de sa sexualité. 

Il a le corps physique d’un sportif, bien entretenu. Je note toutefois ce que j’appelle un «  corps contrôlant » c’est à dire que son corps présente beaucoup de tension que j’observe aussi dans la manière dont il se tient debout et assis. Il avait durant les premières séances du mal à ouvrir ses bras et ses jambes qui étaient toujours croisés. Il avait en plus une grande pression interne dont il n’avait pas conscience.  

Il n’a jamais trompé sa femme et son épouse est la première femme avec qui il a été en relation amoureuse.

Il a un cercle d’amis qu’il aime beaucoup et il passe régulièrement du temps, des soirées et des vacances en leur compagnie.

Lorsque je l’interrogeais sur son désir envers son épouse il me disait qu’il en avait eu et que ce désir était mis de coté depuis environ 5 ans car il était frustré de ne pouvoir la satisfaire. Il compensait donc en faisant beaucoup de sport et en ayant de temps à autre des rapports solitaires de type masturbatoire. Il m’indiquait toutefois après questionnement sur ces rapports solitaires, qu’il allait de temps en temps se faire masser dans des espaces avec des masseuses qui le faisaient éjaculer. Il semblait qu’avec ces femmes, bien qu’il n’y ait pas de sexualité proprement dit, ces érections étaient normales et il n’éjaculait pas au bout de 2 minutes comme avec son épouse. Avec ces masseuses ça durait environ une dizaine de minutes.

Ses érections matinales sont normales et lorsqu’il se masturbe son éjaculation arrive également au bout d’une dizaine de minutes selon son degré d’excitation.

 

Après un examen en  énergétique chinoise, j’observe que Mr Xavier ne présentait pas de déséquilibre énergétique qui expliquerait son trouble donc je ne l’ai pas traité en acupuncture car son problème était plus émotionnel et relié à son histoire.

 

Le bilan hormonal de Mr Xavier est normal

 

En l’interrogeant sur son histoire familiale, il s’avère que sa mère lui mettait beaucoup de pression pour ses études, avec un caractère comme il le dit lui même très castrateur dans la mesure où l’image du couple parental qu’il avait était celui là. Un père très effacé, avec un tempérament d’enfant qui attendait toujours que ce soit sa femme qui lui dise quoi faire.  L’expression des émotions et des sentiments ne faisait pas partie de son environnement, il a toujours contrôlé ses émotions. 

 

Sans trop aller dans les détails des séances, au fur et à mesure des consultations Mr Xavier prend conscience de l’impact que le couple de ses parents à eu sur lui et surtout l’image de son père sur sa position d’homme. Il réalise que lui aussi à du mal à être un homme lorsqu’il est avec son épouse et qu’il est très souvent comme un enfant. Son épouse le lui reproche régulièrement. Il prend conscience qu’il ne peut faire l’amour à son épouse, qu’il la perçoit comme sa mère et « qu’un garçon ne fait pas l’amour à maman ». Il se sent donc impuissant face à cette femme mère qu’il idéalise et lorsqu’il la pénètre il avoue avoir ressenti à plusieurs reprises une culpabilité à « prendre » sa femme, donc il éjacule pour que ça se termine.

 

 

 

                                                                               

 

En plus de son histoire familiale, il est imprégné de l’idée de la performance qu’un homme « doit » avoir dans sa sexualité et cette idée lui met encore plus de pression. 

Il ne ressent pas de complexe avec son sexe, car il a pu le comparer en regardant des films pornographiques qui lui ont permis de le rassurer sur la taille de son sexe. Un sexe bien entendu qu’il a du mal à investir totalement. Il considère son sexe comme un organe reproducteur avant tout et non un organe de plaisir aussi. 

Il est beaucoup dans la fonction, c’est à dire que tout ce qu’il fait, a pour but d’apporter un résultat « positif » comme il dit. Même offrir des cadeaux ce n’est pas pour faire plaisir mais parce qu’il « faut » le faire.

 

Après plusieurs séances d’explorations Mr Xavier prend conscience de la manière dont il fonctionne, c’est à dire en étant beaucoup dans l’intellect. Toute la dimension corporelle ne fait pas partie de son existence en dehors du sport qu’il fait « mécaniquement » sans conscience et relation à son corps. Nous avons donc passé du temps à explorer son fonctionnement et à nourrir son besoin de comprendre les choses par l’intellect avant que je lui propose de passer à une dimension plus physique, énergétique et émotionnelle. 

Bien entendu et compte-tenu des résistances et du contrôle qu’il affichait dans son comportement je l’ai invité à passer à l’exploration de toute la dimension physique énergétique et émotionnelle lorsque je l’ai senti en confiance avec moi et que la création du lien était suffisamment solide pour aller un peu plus loin dans l’accompagnement. 

 

C’est à partir de ce moment que j’ai introduit les pratiques de sexualité taoïste et tantrique et aussi des pratiques de respiration conscience, de bio énergie, relaxation et méditation.

Je ne vais pas rentrer dans la manière dont je procède en cabinet car cela reste toujours personnalisé.

Je vais toute fois présenter différentes pratiques que Mr Xavier à utilisé en séance et en dehors des séances.

 

 

Pratiques proposées

 

  • pratique de conscience corporelle: présence juste, méditation de pleine conscience, le sourire intérieur. 

 

  • le retour du printemps à faire au moins 3 fois/jours

 

  • pratique pour nourrir l’énergie des reins avec l’outil de tapotement des os du corps, frotter les lombaires (énergie des reins) pour activer le Jing (l’énergie sexuelle) 

 

  • pratique de contraction du périnée afin de muscler le muscle PC pubo-coccigien ce qui apporte des résultats sur la maitrise de l’éjaculation

 

  • méditation active d’Osho et en particulier la respiration dans les chakras et la méditation kundalini

 

  • la danse à partir de musique africaine, et chamanique, où le contact avec la terre est bien présent mais aussi et surtout dans les danses africaines, de contacter le mouvement de son bassin. Au travers de la danse je lui ai proposé un voyage où il a pu expérimenter après le cycle des mouvements africains, tout type de musique en partant de musique lente, à rythme de transe à moins lente… cela l’aidait à mobiliser son corps avec différents rythmes pour ainsi toucher et sentir ce que le ralentissement peut apporter mais aussi la rapidité, les temps de pause. Alors qu’il pensait au départ que la pause voulait dire le non mouvement, il a commencé à toucher le mouvement subtile qu’il y a dans le non agir, le non faire. L’exploration du mouvement lui a permis de rentrer plus facilement dans les cycles de respiration que nous avons explorés et ainsi d’inclure la respiration dans la circulation de son énergie sexuelle. La voix aussi était un élément important que nous avons exploré. Dire, entendre des mots qui réparent son corps et son sexe blessé.

 

  • nous avons fait un cycle de 20 respirations conscientes afin de libérer la charge émotionnelle qui était due à l’image qu’il avait de lui en tant qu’homme. En plus de ces respirations il pratiquait tous les jours 20 respirations connectées avec des affirmations de nouvelles pensées que nous avions vues au fur à mesure de l’accompagnement. Ce qui l’a aidé sur son estime de soi et la valeur qu’il a de lui, mais aussi à retrouver confiance en lui.

  • pratique d’exploration de toutes les émotions: c’est une méthode qui permet de vivre chaque émotion proposée intensément, puis de revenir au centre là où tout est calme et silencieux, où il n’y a pas d’agitation. Cette pratique bien qu’étant difficile pour Mr Xavier au début, lui a permis d’accueillir ses émotions, de ne plus en avoir peur et surtout de ne pas s’identifier à son émotion mais être avec. Sortir de l’identification pour juste être avec la joie, la colère, la tristesse, la peur, l’angoisse, la panique….

 

Au fur et à mesure mon client a intégré ce que je lui disais régulièrement: lorsque vous êtes détendu à l’intérieur, à l’extérieur ça se tend. Les respirations et ce que j’ai évoqué plus haut l’ont aidé à retrouver une érection en présence de son épouse. 

Nous avons aussi travaillé sur ses fantasmes et son imaginaire érotique afin de l’aider à retrouver son désir et surtout le désir envers son épouse. 

 

J’ai travaillé sur le regard et le toucher, car Mr Xavier n’avait jamais ressenti le regard de sa mère et de son père sur lui, en plus de ne pas avoir été touché.

L’exploration sur les 5 sens a fait partie de l’accompagnement où par différentes propositions comme apprendre à s’exprimer en utilisant chaque fois les 5 sens l’a aidé à se réapproprier son ressenti et ses émotions.

 

Plus tard dans l’accompagnement nous avons inclus des pratiques taoïstes un peu plus avancées comme:

  1. L’orbite micro cosmique afin d’apprendre à faire circuler son énergie sexuelle le long des deux méridiens DM et RM et commencer à pratiquer une sexualité consciente et régénérante. 

 

  1. Utiliser l’énergie du matin (lorsque le pénis est en érection) pour renforcer ces organes et avoir plus d’énergie pour la journée. En effet l’énergie contenue dans l’érection matinale est due à la concentration du Jing (énergie sexuelle)  pendant la nuit.

 

  1. Pompage sacro- cranien: cette pratique est très efficace aussi dans la maitrise de l’éjaculation. Puis, j’ai expliqué à mon client comment pratiquer seul chez lui le contrôle de l’éjaculation avant de le mettre en pratique avec sa compagne.  C’est donc en se masturbant seul chez lui que mon client a commencé dans un premier temps à voir les résultats de ces pratiques, puis ses résultats ont pas à pas fait renaitre son désir de faire l’amour avec son épouse. Il a donc pu prendre confiance et avoir pour la première fois de sa vie des relations sexuelles épanouissantes, même si comme il le dit lui même il n’est pas encore arrivé à pratiquer le tao sexuel.  Le chemin est long lui ai-je répondu,  accepter d’avancer à pas de tortue est le moyen le plus rapide d’y arriver même si cela doit nous prendre plusieurs mois, plusieurs années, voire plusieurs vies…

 

Nous avons ensuite abordé le ré-apprentissage de son intimité de couple avec des conseils sur comment retrouver ou créer un espace de rencontre, d’intimité avec son épouse. Comment aborder le corps de sa femme, par des week ends de massage sans sexualité, massage intimes sans sexualité afin de faire naitre aussi le désir de sa femme qui n’était plus présent dans le couple. Des pratiques d’éveil des sens, du donner et recevoir et d’autres propositions. Il a réalisé au travers de mes propositions que le couple est la 3 ème partie qui forme l’unité de leur relation. Et parce qu’il aime sa femme et qu’elle l’aime réciproquement, leur engagement relationnel était de s’engager à toujours mettre leur couple à la première place et nourrir le couple. Choisir de toujours penser au couple avant de faire passer nos égos à la première place est un des moyens d’en finir avec les rapports de force en tout genre, du moins c’est l’expérience que j’en ai de ma propre vie et de ce que j’observe pour ceux et celles qui ont le courage de le mettre en pratique.

 

Mon client a désiré poursuivre son accompagnement avec moi pour comprendre pourquoi il avait eu tous ces troubles puisqu’il avait appris au fur et à mesure de l’accompagnement que son papa aussi avait eu des problèmes au niveau de sa sexualité. Connaissant ma démarche initiatique et spirituelle, je l’ai donc accompagné à  trouver et donner du sens à son histoire et surtout comprendre que derrière tous ces troubles il y avait un inaccompli qu’il avait choisi de résoudre. Nous avons travaillé sur l’enjeu qu’il avait à travers cette problématique.

 

Voila comment j’intègre les pratiques de tantra et de sexualité taoïste dans ma démarche d’accompagnement en tant que sexothérapeute. Bien que ce cas n’illustre pas la totalité de ce qui se passe lors des séances, il apporte tout de même un regard sur ce que ces disciplines millénaires peuvent apporter comme résolution de troubles sexuels chez l’homme mais aussi chez la femme. Il est aussi évident qu’on ne puisse intégrer ce travail par des livres, seule la pratique et un engagement dans une discipline apportent les résultats désirés. Je vous invite donc à pratiquer et surtout à être patient et patiente, je ne le redirais jamais assez: le chemin est long, accepter d’avancer à pas de tortue est le moyen le plus rapide d’y arriver même ci cela doit nous prendre plusieurs vies…

 

 

Conclusion

 

J’observe depuis que j’accompagne des hommes et aussi des femmes dans l’exploration de leur sexualité, qu’associer l’approche taoïste et tantrique apporte des résultats assez impressionnants et « rapides » pour ceux et celles qui rentrent dans une discipline. Mr Xavier a pu dépasser sa problématique grâce à sa détermination, son amour pour sa femme, son désir de devenir un « homme » et non plus un enfant face à son épouse. Tout cela est associé au cadre que je pose dans mon accompagnement qui s’inscrit dans une démarche initiatique et spirituelle et où la relation que j’établie avec mon client est au cœur de l’accompagnement. L’alliance thérapeutique créée apporte au client un espace de non-jugement,  de sécurité, d’écoute, de bienveillance, de compréhension, de partage, de compassion et de confiance. 

C’est cette alliance thérapeutique qui a permis à Mr Xavier d’aller toujours plus loin dans les propositions que je lui faisais et aussi de se sentir en sécurité.

Bien évidemment Mr Xavier a arrêté d’aller dans les centres de massage et découvre une nouvelle relation avec son épouse. 

 

 

Je suis toujours touchée de voir l’évolution des personnes que j’accompagne et surtout lorsqu’elles décident de poursuivre leur accompagnement en choisissant de sortir des schémas répétitifs qu’elles rencontrent dans différents secteurs de leur vie, pour apprendre à créer constamment des nouveaux commencements enrichis et nourris de leur passé. 

 

Je considère mon activité comme une véritable spirale d’évolution où il n’y a pas un endroit où arriver, mais des perceptions toujours neuves à découvrir sur soi et les autres, pour plus d’amour et de conscience dans sa vie.

 

Ce que ma fonction de sexothérapeute m’apporte c’est le plaisir de sentir l’énergie de mon cœur circuler entre mes clients et moi. Parce que durant les séances il n’y a aucun espace de jugement de mon coté. Qui suis-je pour juger l’Autre ? 

Ma place de thérapeute me permet de vivre mon autorité que j’exprime avec bienveillance et amour. De voir comment mes positions, mes certitudes sont remises en question à chaque instant. Donc que j’évolue constamment avec les personnes que j’accompagne. Je suis dans une logique de co- évolution perpétuelle avec mes clients et toutes les personnes que je rencontre. 

On dit souvent que l’on a le métier qui nous « guérit », bien que je ne considère pas les personnes qui viennent me voir comme malade. J’ai réalisé que je n’avais pas de problème personnel au niveau de ma sexualité, mais un désir « absolu » de faire l’amour de manière Divine pour reprendre les termes de Barry Lang. Alors je me suis orienté très jeune vers le tantra et le tao afin d’explorer une tout autre approche de la sexualité.   Aujourd’hui avec la méthode que j’ai créée et les informations ancestrales africaines que je remets à jour, je ne fait plus l’amour mais je laisse être l’amour qui est pour moi la manifestation dans ma sexualité de l’énergie de mon double de lumière, c’est-à-dire ma contrepartie lumineuse.

Ayant des origines africaines, la place du corps est importante et aussi de l’énergie sexuelle. J’ai la chance d’avoir grandi et découvert dans diverses traditions de mes pays d’origine, comment les Mères transmettent aux filles qui vont se marier l’Art de prendre soin de leurs futurs époux. En gros comment laisser être l’amour dans l’intimité sexuelle. Je suis donc porteuse de ces traditions qui enrichissent ma vie personnelle et aussi ma fonction de sexothérapeute.

Aujourd’hui c’est avec beaucoup de plaisir et de joie que j’accompagne les femmes et les hommes à trouver la voie de leur épanouissement personnel pour plus de jouissances dans leur vie. 

 

Ecrit par Domoina Razafindramiadana